Comment utiliser un scanner OBD2 pour diagnostiquer votre voiture à l’aide de codes moteur ?

Nos voitures ont remarquablement évolué depuis les premières automobiles du début du 20e siècle. Pensez à toutes les fonctionnalités dont le véhicule moyen est aujourd’hui équipé : capteurs de stationnement, moniteurs LCD et caméras orientées vers l’arrière – la liste est longue. En effet, les fabricants profitent en permanence des nouvelles technologies et innovations. Tous ces efforts visent à développer des véhicules plus sûrs, plus efficaces et plus faciles à conduire. Il existe également des fonctions ; des technologies et des capteurs dont nous pouvons tirer parti pour surveiller la santé interne de nos voitures. Mais pour cela, il faut savoir utiliser un scanner OBD2.

Un système OBD2 – ou « Onboard Diagnostics 2 » – nous aide à identifier et à résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent. Par exemple, vos capteurs de surveillance de la pression des pneus (TMPS) vous indiqueront quand vous manquez d’air.

Pour vous connecter et lire les diagnostics embarqués ; lire les différents capteurs de votre voiture qui surveillent son état de santé ; vous avez besoin d’un scanner OBD2.

Dans cet article, nous détaillons tout ce que vous devez savoir sur ces scanners. Vous apprendrez comment en configurer un ; comment en connecter un ; comment les lire et à quoi se réfèrent les différents codes affichés. Nous avons également évoqué les différents types que vous pouvez acheter.

Découvrez aussi : 5 erreurs courantes de l’utilisation du détecteur de radar à éviter 

Qu’est-ce qu’un scanner OBD2 ?

Ces gadgets sont conçus pour lire les informations de votre système Onboard Diagnostics 2 (OBD II). Ils analysent le système pour rechercher d’éventuels dysfonctionnements. S’il en trouve, le scanner vous montrera les codes de panne. Chaque lettre et chaque chiffre du code d’erreur vous indiqueront quel système de votre voiture peut avoir un problème et quel est ce problème.

Qu’est-ce que le système OBD2 ?

ce qu'est le système OBD2

Le système de diagnostic embarqué (II) est l’auto-médecin de votre voiture. Il surveille les capteurs électroniques de votre moteur ; le contrôle des émissions et plus encore. Ceci est accompli grâce à des capteurs situés dans tout votre véhicule qui surveillent ce qui se passe lorsque votre voiture roule.

Le scanner OBD2 est en fait la version améliorée de l’OBD1 original, qui a été développé dans les années 1980. Aux États-Unis, chaque voiture construite après 1996 comprend le système amélioré. L’ancien modèle était primitif en comparaison. Il ne se passerait que l’apparition d’un voyant de dysfonctionnement sur votre tableau de bord. Si un problème était détecté, vous auriez du mal à aller au fond des choses.

Le système révisé basé sur des codes est beaucoup plus précis. C’est pourquoi il faut un scanner pour être lu- il y a trop d’informations pour tenir dans un simple voyant de tableau de bord.

Les différents types de scanners OBD2

Vous pouvez choisir entre l’un des trois types : basique, bricolage ou professionnel. Selon la marque, ils peuvent fournir différentes informations.

·         Le scanner OBD De base

Le nom vous dit tout ce que vous devez savoir. Les modèles de base ont tendance à être les variétés les plus abordables et les plus simplistes du marché.

Ils ressemblent généralement à des scanners standards, avec un petit écran. Ces types vous indiqueront le code afin que vous puissiez déterminer quel est le problème. Cela n’est pas si précis que cela – pas de solutions de réparation, pas d’informations supplémentaires, etc.

Une unité de base est un bon choix pour ceux d’entre vous qui ne sont pas intéressés ; ou qui ne sont pas capables d’effectuer des réparations par eux-mêmes. Tout ce que vous avez à faire est de montrer le code à votre mécanicien. Il pourrait également convenir à ceux d’entre vous qui maîtrisent la mécanique. Un code peut être suffisant pour que vous sachiez comment le corriger.

Découvrez aussi : Les informations à vérifier avant l’achat d’une lampe torche 

·         Le modèle de bricolage

Les modèles de bricolage sont une avancée par rapport aux unités de base. Ils séduiront les passionnés de voitures et les utilisateurs férus de technologie.

Vous recevrez plus d’informations qu’un simple code. Selon la marque, vous pouvez également obtenir des données en direct et des solutions de réparation recommandées. Certains vous fourniront également des statistiques sur des aspects tels que votre consommation de carburant ou votre vitesse moyenne.

Ils peuvent se présenter sous plusieurs formes. Certains sont des scanners portables ; comme les modèles de base mais avec des fonctionnalités supplémentaires. D’autres sont des dongles Bluetooth OBD2 qui peuvent transmettre des diagnostics sans fil à votre smartphone ou ordinateur portable.

·         Le scanner OBD2 Professionnel

Les unités de qualité professionnelle sont haut de gamme. Ils sont similaires aux scanners utilisés par les usines de fabrication de voitures et les experts automobiles. Ceux-ci fournissent des informations de diagnostic approfondies ainsi que des solutions potentielles. De plus, ils peuvent enregistrer des données pour vous permettre de les comparer au fil du temps.

Un appareil de qualité professionnelle peut être coûteux. À moins que vous n’ayez un garage à domicile et que vous travailliez souvent sur votre voiture ; la dépense peut ne pas en valoir la peine.

Comment fonctionne un scanner OBD2 ?

fonctionnement du scanner OBD2

Les variétés antérieures à 1996 nécessitaient généralement une source d’alimentation séparée. De nos jours, presque tous les modèles peuvent être connectés directement au connecteur de liaison de diagnostic de votre véhicule. Vous pouvez avoir besoin d’un connecteur universel pour des marques particulières. L’outil commencera alors à interagir avec votre système OBD II.

Les informations sont transmises des capteurs au scanner via le port. Une fois la lecture terminée, les données collectées seront disponibles pour que vous puissiez les examiner.

Découvrez aussi :  Top 5 des meilleures marques de lunette pour gamer 

Comment utiliser un scanner OBD2 ?

Nous avons donné ci-dessous un guide détaillé sur l’utilisation de n’importe quelle marque de scanner OBD2. Cependant, nous vous recommandons tout de même de lire le manuel du fabricant fourni avec votre outil. Alors pour utiliser votre scanner OBD2, procédez comme suit :

a)      Préparez votre outil d’analyse Obd2

Préparez votre appareil pour qu’il soit prêt à fonctionner. Ayez tous les câbles et accessoires nécessaires à portée de main. Cependant, si vous devez télécharger une application sur votre téléphone portable ou votre ordinateur avant de l’utiliser ; commencez par vous en débarrasser.

b)      Trouvez le connecteur de lien de diagnostic (DLC) dans votre voiture

Vous devrez localiser le connecteur de liaison de diagnostic (DLC). C’est le port sur lequel vous allez brancher votre scanner. L’emplacement peut varier en fonction de la marque et du modèle de votre voiture. La majorité des DLC se trouvent sous votre tableau de bord côté conducteur.

Examinez la zone située à gauche de votre volant. Le DLC peut être ouvert ou protégé par un couvercle ou un loquet quelconque. Si vous n’avez pas réussi, voici les autres endroits que vous pouvez vérifier :

  • A l’intérieur ou à gauche de la boîte à gants côté passager,
  • Derrière votre levier de vitesse,
  • Devant votre changement de vitesse (là où se trouvent généralement les ports USB),
  • À l’intérieur ou sous la boîte à gants côté conducteur,
  • A droite de votre volant.

Si le port reste insaisissable, consultez votre manuel du propriétaire. Parcourez l’index du « scanner OBD2 » et vous trouverez ce que vous cherchez.

c)      Avec la mise hors tension du véhicule, branchez VOTRE scanner OBD2 dans le DLC

Si votre moteur tournait ou si votre clé était dans le contact, coupez-la complètement. Il est temps de brancher votre outil sur le DLC ou le port de diagnostic. Si vous utilisez un connecteur universel, soyez doux lorsque vous le fixez. La fiche à 16 broches peut être pliée ou déformée facilement si vous êtes rude.

Découvrez aussi : La résolution (DPI), la base d’un bon scanner diapositive

d)      Allumez la voiture et attendez que l’outil d’analyse démarre

Votre appareil devra peut-être être allumé manuellement. Sinon, il aura déjà commencé à s’initialiser après avoir été connecté. Mettez le contact sans allumer votre moteur. Vous verrez le scanner commencer à communiquer avec les ordinateurs de bord et les capteurs de votre voiture.

Des messages de démarrage tels que « établissement du lien de transmission de données » ou « recherche d’un protocole » peuvent s’afficher sur l’écran de l’appareil.

e)      Lorsque vous y êtes invité, saisissez les données demandées

Une fois que votre scanner a fini de démarrer, vous devrez saisir des données. Cela inclura des informations telles que le numéro d’identification du véhicule (VIN), la marque et le modèle, le type de moteur, etc. Vous voudrez peut-être garder votre manuel du propriétaire à portée de main. S’il y a quelque chose dont vous ne vous souvenez pas, vous le trouverez là-dedans.

f)       Lancez les diagnostics de lecture

Maintenant, la numérisation proprement dite est sur le point de commencer. Si vous ne savez pas comment lancer la lecture des diagnostics ; consultez le manuel fourni avec votre scanner. Ensuite, appuyez sur le bouton pour commencer le processus.

g)      Attendez que cela termine, puis lisez ou stockez les codes

Une fois que tous les capteurs de votre véhicule ont été scannés, vous verrez un ou plusieurs codes apparaître à l’écran. Si vous avez un modèle de base, notez-les tous ou prenez une photo de l’écran avec votre téléphone. Pour les scanners plus avancés, transférez les codes sur votre smartphone ou ordinateur portable via Bluetooth.

h)      Vérifier les codes

Sortez le manuel de votre scanner pour trouver la signification du ou des codes de panne. Si vous ne parvenez pas à le trouver, recherchez donc en ligne.

Vous découvrirez de nombreux codes supplémentaires relatifs aux différentes marques et modèles de voitures. Il est presque garanti que celui que vous recherchez sera là aussi.

Que signifient les lettres dans les codes OBD2 ?

codes OBD2 : tout comprendre

Chaque code d’anomalie de diagnostic (DTC) à cinq caractères commence par une lettre. Vous devrez peut-être faire défiler quelques menus sur votre appareil pour les voir. Différentes lettres font référence à des systèmes spécifiques de votre véhicule. Voici ce que chacun signifie :

·         P : Groupe motopropulseur

Les codes P sont le plus grand ensemble. Ils couvrent votre moteur, les émissions, l’allumage, le système de carburant et bien plus encore.

·         B : Corps

Ces codes signifient des problèmes avec vos airbags, vos sièges électriques, vos ceintures de sécurité et vos capteurs de siège. Les codes B couvrent la plupart des composants à l’intérieur de la cabine.

·         C : Châssis

Les codes de châssis se rapportent aux mécanismes mécaniques de votre véhicule. Certains exemples incluent vos freins, votre suspension et votre direction.

Découvrez aussi : Comment bien choisir son canapé d’angle ?

Que signifient les chiffres dans les codes OBD2 ?

Vous remarquerez qu’il y a quatre chiffres après la lettre. Voici ce que chacun vous dit :

Premier chiffre (deuxième caractère) : Vous verrez soit zéro, soit un. Zéro est un code générique — applicable à tous les constructeurs automobiles. Le numéro un est amélioré ou spécifique au fabricant (par exemple Toyota, Ford, etc.).

Deuxième chiffre (troisième caractère) : Ce numéro vous indiquera le sous-système qui présente des problèmes. Par exemple, le code « P17XXX » signifie qu’il y a un problème avec la transmission.

Troisième et quatrième nombres (quatrième et cinquième caractères) : Ces deux chiffres vous indiqueront le problème exact affectant le composant. Consultez donc le manuel de votre scanner ou un tableau de codes réputé en ligne.

Qu’en est-il des numéros réservés ISO et SAE ?

bien comprendre le scanner OBD2

Vous pouvez voir un code numérique qui correspond à l’un de ces deux termes. ISO signifie la norme internationale d’organisation. SAE est l’abréviation de Society of Automotive Engineers. Ces deux institutions sont impliquées dans la définition des normes de production automobile.

Ce sont les codes les plus difficiles à interpréter. Ils signifient généralement que quelque chose dans votre véhicule n’est pas conforme aux normes ISO ou SAE. Il n’y a pas nécessairement une pièce cassée ou défectueuse. Au lieu de cela, cela pourrait signaler n’importe quoi, des problèmes légers et non pertinents aux problèmes graves.

Il est préférable de résoudre et de réparer d’abord les autres DTC pour voir s’il se résout de lui-même.

Réinitialiser le témoin Check Engine (si nécessaire)

Votre appareil peut vous donner la possibilité de réinitialiser votre voyant de contrôle du moteur. Vous pouvez le faire si vous prévoyez de commencer les réparations immédiatement. Recherchez l’abréviation « CEL » dans le menu de votre appareil.

Certains d’entre vous ne voudront peut-être pas avoir à regarder cette lumière jusqu’à ce que vous rendiez visite à votre mécanicien. Il restera éteint jusqu’à ce que vous conduisiez votre véhicule pendant un certain nombre de kilomètres. Cette période peut varier en fonction du constructeur de votre voiture.

Une fois terminé, éteignez la voiture et débranchez-le

Une fois que vous avez rassemblé les codes et les avez stockés dans un endroit sûr, éteignez votre véhicule. Débranchez votre outil et n’oubliez pas d’être doux afin de ne pas endommager le connecteur de liaison de données.

Conclusion

Un scanner OBD2 peut effectuer des tâches de diagnostic complexes mais il est simple à utiliser et à lire. Maintenant que vous savez comment utiliser un scanner OBD2, vous pouvez rester au courant de la santé de votre véhicule en utilisant cet appareil de temps en temps ; ainsi, vous pouvez déterminer ce qui ne va pas si vous avez un voyant de contrôle du moteur allumé sur votre tableau de bord.